Hitchcock, la légende du suspense

La fin d'Hitchcock

 

:: Accueil ::

+ Sa jeunesse et ses débuts au cinéma
Le cinéma d'Alfred
+ Ses
acteurs et actrices préférés
+
Filmographie complète
+ Hitchcock et la
musique
+ Des vidéos
+ Des
extraits d'interviews
+ Ses
apparitions
+ Les
affiches des films
+ La
fin, goodbye maestro !
+ La
bibliographie
 + Hitchcock et le Jeu

DVD, livres, CD-Rom d'Hitchcock en vente!


La fin, goodby maestro...

La dernière réalisation d'Hitchcock, Complot de famille, en 1976 ne fut pas un grand succès. Hitchcock était conscient que les quelques louanges qu'il recevait de la presse spécialisée était plus dues au respect d'un monument de 76 ans du cinéma qu'à la qualité réelle de son film. De ce fait, Hitchcock ne tarda pas à se sentir misérable. François Truffaut qui tournait à l'époque L'homme qui aimait les femmes reçut une lettre datée du 20 octobre 1976 :
"En ce moment, je suis désespérement à la recherche d'un sujet. Maintenant, comme vous vous en rendez compte, vous êtes libre de faire tout ce que vous voulez. Mais moi, je ne peux faire que ce à quoi on s'attend venant de moi, c'est à dire un film policier ou à suspense et c'est ça que je trouve difficile à faire..."

Deux mois plus tard, il annonça pourtant au même Truffaut qu'il avait trouvé le sujet de sons 54 ème film. Il s'agissait de l'adaptation d'un roman d'espionnage de Ronald Kirkbride intitulé The short night.

L'entourage d'Alfred Hitchcock était pourtant très sceptique quant à l'avenir du film. Alma avait subi une attaque lors du tournage de Frenzy et était devenue impotente, Hitchcock lui-même souffrait d'arthrite et se déplaçait de plus en plus difficilement.

En 1979, une soirée d'hommage organisée par l'American Film Institute lui fut consacrée sous le nom de Live Achievement Award, titre à la fois pompeux et macabre. La soirée fut à la hauteur des pires craintes que l'on pouvait avoir. Elle fut présidée par Ingrid Bergman, elle même gravement atteinte d'un cancer. Tout le monde fut bouleversé de voir Alma et Alfred Hitchcock en si mauvais était. Ingrid Bergman eut cette remarque:

"Pourquoi organise-t-on toujours ce genre de soirée quand il est trop tard ?"

Comme le dit François Truffaut :

"Alfred et Alma Hitchcock faisait acte de présence mais leur âme n'était plus là, ils n'était guère plus vivants que la maman d'Anthony Perkins, empaillée dans la cave de la maison gothique"

Les mois qui suivirent cette cérémonie confirmèrent l'état de délabrement alarmant de ce qui fut le maître du suspense. Hitchcock se rendait à son bureau mais n'y faisait pas grand chose mis à part boire d'énormes quantités de vodka et de cognac. Il ne recevait presque personne mis à part David Freeman auquel il racontait inlassablement ses souvenirs d'enfant et de débutant au cinéma. A partir d'avril 1979, l'ambiance au bureau d'Hitchcock se dégrada de manière dramatique, et sa secrétaire Suzanne Gauthier avait de plus en plus de mal à supporter les accès de sénilité, de fureur et les obscènités que lui faisait supporter le réalisateur.

La direction d'
Universal ne savait comment se sortir de cette situation dramatique car il était hors de question de licencier un homme aussi auréolé de gloire mais d'un autre coté, il leur coutait extrèmement cher...

Le dénouement vint de la nouvelle de la mort de
Victor Saville le 8 mai 1979. Il avait participé, avec Michael Balcon, John Freedman et Hitchcock lui-même à la constitution d'une société de production en 1923. Très choqué par la nouvelle, Hitchcock convoqua son personnel et leur annonça qu'il fermait définitivement son bureau...

A noël 1979, la reine d'Angleterre le nomma "grand chevalier de l'empire britannique" et lui accorda le titre de Sir Alfred Hitchcock. Il fit sa dernière apparition publique le 16 mars 1980 puis rédigea son testament et ne vit plus que sa fille Patricia jusqu'à sa mort le 29 avril 1980 à 9 heure 17. Le suspense était tombé...définitivement !

Revenir sur la page d'accueil

Sa jeunesse

Ses débuts au cinéma

Le cinéma d'Alfred

 

Ses acteurs et actrices préférés

 

Filmographie complète

Hitchcock et la musique

 

Des extraits des films

Des extraits d'interviews

Les apparitions

Les affiches des films

La fin goodbye maestro !

La bibliographie

Recommandations techniques:

© 1995-2007, Pierre Ficheux - Design: Aurel